Albert Russo: poète

portrait AR

ANTISÉMITISME ou LA DÉTESTATION DE SOI

Je t’aime, Europe, les places de tes villes, aux charmes multiples,
tes ruelles pleines de couleurs, de musique et de légèreté, tes vieux quartiers
qui sont devenus le coeur de ton histoire, cette histoire que tes ancêtres ont entachée,
en expulsant, voire, en massacrant ces Juifs sépharades ou ashkénazes
qui vivaient sous tes cieux, depuis l’époque de la Rome antique,
et qui t’ont tant donné, toi qui les a si souvent méprisés et humiliés.

Je t’abhorre, Europe, pour tout le mal que tu as fait aux miens,
pour le mal que tant de tes contemporains continuent de nous manifester,
avec tes extrémistes de gauche ou de droite, tes pseudo islamistes,
qui souvent ne savent même pas où se trouve Israël, voire la Palestine,
et qui déambulent dans tes boulevards en hurlant comme des damnés:
«Mort à Israël,» suivi, sans transition, de «Morts aux Juifs, Juifs maudits !»

Pourquoi voit-on si peu de défilés prônant la paix, ou dénonçant les massacres
de dizaines de milliers de Musulmans, de Chrétiens d’Orient, de Kurdes, et d’autres représentants de minorités qui ne croient pas aux méthodes délétères de la Shariah ?
ces massacres, commis par des terroristes qui tuent au nom d’Allah, avec des moyens qui remontent aux temps les plus barbares, mais aussi avec les armes les plus sophistiquées

C’est moi qui vous méprise, ignares aux coeurs asséchés et à l’esprit retors,
Vous devriez avoir honte d’exprimer tant de haine, mais ne s’agit-il pas, en réalité,
d’une haine de soi enfouie au plus profond de votre cerveau et qui vous échappe ?
vous êtes les êtres les plus bêtes de la terre, que vous soyez instruits ou non,
car c’est l’intelligence pure qui vous manque, celle du coeur, celle que bien des gens,
parmi les plus humbles, les plus démunis, possèdent, et qui vous valent mille, dix mille, cent mille fois; vous méritez de vivre sous ces dictatures islamiques où les travailleurs étrangers sont traités comme des esclaves, où les femmes ne servent qu’à la procréation, et où, lorsqu’elles sont violées, les hommes et leurs familles les répudient

Bande d’amnésiques, rappelez-vous que l’Ecriture Sainte, si vous êtes croyants,
découle directement de la Torah, que Jésus et ses apôtres, tous Juifs, vénéraient.
Rappelez-vous que le fondement de la morale de l’Occident et d’ailleurs,
que l’Eglise a détournée pendant deux millénaires, est une création juive,
qu’Israël et l’hébreu sont ancrés dans cette terre de Palestine si disputée,
depuis plus de 4000 ans, et que rien, ni vos insultes, ni vos insanités
ne pourront changer cet état de fait. Vous êtes si aveuglés par vos obsessions
que vous ne voyez pas le malheur qui vous guette, ces milliers de djihadistes,
qui au sein de vos sociétés promettent de vous réserver un avenir des plus noirs.

Il y a, heureusement, sur ce continent, de tous, le plus souillé de sang,
des êtres merveilleux, qu’ils soient chrétiens, musulmans, agnostiques ou athées,
hommes et femmes de bien qui ont la foi en l’humain, et qui reconnaissent
la valeur morale et intellectuelle de ceux qui leur ont ouvert la voie de la sagesse

Au Musée de la Shoah à Jérusalem, on les appelle les Justes.

***

O Belgique, mijn België
hachée menu en haiku

joli petit pays
pays où il fait bon vivre
tellement accueillant

ta population
ne veut pas se scinder
l’union faisant la force

le roi reçoit
ministres flamands et wallons
la langue dessechée

ces messieurs dames
entrent et sortent du palais
comme dans un moulin

ils se fichent du peuple
n’écoutant que l’appel du ventre
les frites se révoltent

des frites bien grasses
bien cholestéroleuses
des frites belges, quoi!

o Bruxelles, Brussel
tu es trois fois capitale
pas dingue une fois?

et l’Europe dans tout ça?
ben oui, j’y avais pas pensé
‘fallait nin m’choisir’

problème de langue, hein!
français, flamand interdits!
nous apprendre chinois

ainsi Bruxelles devient
quatre fois capitale
celle de l’Euro-made-in-China

AR+Suzanne Flon

Biographie.
Auteur bilingue (il écrit en français et en anglais, ses deux langues ‘maternelles’, et est publié sur les cinq continents), Albert Russo a obtenu de nombreux prix littéraires, tant pour sa prose que pour sa poésie, dont le Prix Colette, The American Society of Writers Fiction Award, The British Diversity Short Story Award, divers New York Poetry Forum and Amelia Awards (Calif.), etc. Ses ouvrages ont été traduits dans une douzaine de langues. Il est juré du Prix Européen et a siege au jury du prestigieux Neustadt International Prize for Literature, antichambre du Prix Nobel. Il a également publié plus de 45 ouvrages de photographie et gagné des prix, dont les Indie Excellence Awards; quelques unes de ses photos ont été exposées au Musée de la Photographie de Lausanne. Prix UNICEF 2013 pour la meilleure nouvelle.

www.albertrusso.com