La voix de Calliope

In memoriam

Giacomo Manzù

GERMAIN DROOGENBROODT Français Un In memoriam pour ceux qui, par le virus corona, ont quittés ce monde trop tôt DEPART PREMATURE Tel un soleil qui ne connaît plus d’aurore se noie dans sa propre lumière et telle la nuit qui éteint ses étoiles…

Mémoire vive des replis

13-memoire-vive-des-replis-evid

GIANCARLO BARONI (édité par) D’une écriture élégante et raffinée, douce comme la soie et le velours, luisante comme le satin, les vers de Marilyne Bertoncini sont des “cristaux scintillants”, polis et sculptés avec le soin d’un artisan, émettant des lueurs…

Une expérience synchrone avec un papillon bleu

the-blue-butterfly-evid

La séquence de poèmes intitulée Le Papillon bleu a été conçue quand Richard Berengarten a pris la photo ci-dessous le 25 mai 1985, devant le Musée commémoratif de Šumarice, à la périphérie de la ville de Kragujevac, en Serbie centrale.…

Jeunesse… adieu. Journal de la fin du XX en vers

C. Sottocornola, Eighties. Laudes Creaturarum 81. Collage VII

CLAUDIO SOTTOCORNOLA Eté I Chaude est survenue cette rébellion d’ennui. En automne à nouveau je me rendrai. août 1974 *** Je t’ai vue traverser Je t’ai vue traverser la ville légère de tes jeunes années et clair dans le matin…

Laurine Rousselet, Affollata pour Danaé

affollata-evid

FRANCESCA MAFFIOLI (édité par) Le texte Affollata pour Danaé a été écrit juste après les échanges épistolaires de la poète avec Bernard Noël et des reflexions autour de l’ouvrage d’Antonin Artaud. Le poème est le témoignage intérieur du soulèvement de…

Crisálida, la voix de Laurine Rousselet

waltregny-pour-crisalida-evid

GENEVIÈVE GUETEMME (édité par) Laurine Rousselet est poétesse et écrivaine et elle présente, dès ses premiers textes, une inépuisable énergie pour donner aux mots, aux sons, aux rythmes et à la voix un élan qui la conduit vers un « ailleurs »…

Déconstruction

deconstruction

MARIO URBANET (extraits) moi la mer je vous le dis je connais les hommes et même si par nature je m’en tiens à l’écart eux s’ingénient tant à m’impliquer dans leurs rêves qu’ils finissent toujours par venir à moi mer-miroir…